Atelier d’écriture à distance : mon retour d’expérience

Bonjour 👋,

de septembre 2020 à février 2021, j’ai suivi un atelier d’écriture à distance. L’animatrice est une scénariste que je connaissais déjà : elle m’avait accompagnée avec beaucoup de bienveillance sur la réécriture de mes 6 livres pour enfants. J’avais alors très envie de me lancer dans une nouvelle aventure d’écriture avec elle.

Sur 10 ateliers et 3 échanges en visio, nous avons conçu une nouvelle sur la thématique : “la poétique du lieu”.

J’écris cet article en mars 2021, avec tout le recul sur ces sessions d’échanges.

🎯 En un mot (à peine plus…) : j’ai entre les mains, non pas une nouvelle mais un roman de plus de 100 pages A4 qui est plutôt cohérent et structuré. Eh oui ! Car c’est vraiment ça que j’ai appris dans le cadre de cet atelier : la structure, la méthode. Bref, ces trucs qui peuvent sembler pénibles au démarrage car on a une envie urgente de pianoter sur son clavier et de noircir les pages de son carnet mais… j’ai réalisé qu’avec l’application d’une méthode, l’écriture qui en découle est fluide et aisée. 

La méthode ? Késako ? C’est se demander dans un premier temps :

  • de qui je veux raconter l’histoire ?
  • comment ce personnage va-t-il évoluer ? Comment est-il au départ et comment devient-il à la fin ? >> Je crois que c’est cette étape à laquelle il faut soigneusement réfléchir en amont.
  • quelles sont les étapes du changement / de l’évolution du personnage (comment va-t-il ouvrir les yeux et changer ?) ?

Ensuite, on tire la bobine et dans le détail, on dresse le profil psychologique du personnage principal et des personnages secondaires. Et on pense aux actions de nos personnages et du “climax”, là où le changement commence à opérer. Pour cela, j’ai travaillé avec des post-its (ci-dessous collés à la vitre : jolie déco assurée 🤣 ) :

Un post-it par action majeure et des petits post-it pour les actions mineures. Cela m’a permis de bouger les actions dans tous les sens jusqu’à trouver un fil narratif cohérent. 

Une fois cette exercice ancré, l’écriture a été “facile”. Je mets des guillemets car parfois, l’écriture est fluide et semble venir d’un souffle divin💨 et … parfois, elle est laborieuse et j’ai alors le sentiment que rien d’intéressant ne sort de mon esprit 💢. Ces jours-là, je relis uniquement. Je crois que la belle inspiration, celle qui donne des ailes, ne se cherche pas… elle vient à nous ou elle ne vient pas.

Mon premier roman est à destination des lecteurs 11/15 ans. Je l’ai lu et relu, corrigé et recorrigé. Il est aujourd’hui au repos pour quelques semaines. Après quoi, je le relirai avec un oeil neuf avant de l’auto-éditer (sachant que les étapes sont encore nombreuses : choisir le format, choisir la typo, choisir la plateforme d’auto-édition, élaborer la couverture, rédiger la 4e de couverture etc. 😜).

Mon retour d’expérience pour cet atelier d’écriture à distance : 

👍 un atelier à parfait pour se familiariser avec une méthode d’écriture et apprendre à l’aimer 💕

👎 petit bémol sur le format distanciel : le manque de cohésion du groupe. Il faut dire que ma “nouvelle” était tellement longue au final que les autres participantes ne l’ont pas lu en entier… ce que je comprends tout à fait !

❓ Avez-vous déjà participé à un atelier d’écriture en présentiel ? en distantiel ?

😍 Mon rêve pour l’été 2021 : m’inscrire à un stage d’écriture !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.