Mémo ponctuation et majuscules PDF à télécharger

 

Mon mémo “nature des mots” – PDF à télécharger

Mémo phrase : majuscules et ponctuation

 

Le défilé de la phrase : de Maj Uscule à la famille Points : pour savoir repérer une phrase (livre broché et e-book) dans une ambiance carnaval de Rio

 

Mémo adjectif qualificatif + jeu de l’adjectif logique à télécharger en PDF

Mon mémo “nature des mots” – PDF à télécharger

Mémo adjectif qualificatif et jeu de l’adjectif logique

 

 “Écureuil Inventif” : à la découverte de l’adjectif qualificatif , pour tout savoir sur l’adjectif qualificatif (livre broché et e-book)

La saga grammaticale Les Aventuriers des mots en e-books

Les cinq histoires d’Alex et Papa à la découverte de la nature des mots sont désormais disponibles en e-books avec un prix de lancement à 0.99 euros (au lieu de 2.49 euros).

Retrouvez leurs aventures (e-books et livres brochés) pour tout savoir ou pour réviser la nature des mots :

Tome 1 : Abracadabri, abracalphabet ! La formule magique des lettres et des mots

Tome 2 : Le défilé de la phrase : de Maj Uscule à la famille Points

Tome 3 : L’article et le nom, inséparables copains

Tome 4 : “Écureuil Inventif” : à la découverte de l’adjectif qualificatif

Tome 5 : Le verbe pour magicien en herbe

 

Bonne lecture ! 

 

 

Écriture : convertir un livre broché en e-book

Je me suis lancée dans l’auto-édition avec 5 histoires en format broché via BOD en septembre 2019. Je me suis toujours dis que convertir les histoires en e-book ne serait pas utile car :

  1. les couleurs des illustrations ne seraient pas visibles sur les liseuses type Kindle ou Kobo ;
  2. les enfants ne lisent pas sur ces outils (et les parents ne lisent pas non plus d’histoires à leurs enfants sur liseuse).

Bon… quelques mois plus tard, changement d’avis car :

  1. confinement oblige, les formats brochés ne sont plus livrés (alors, si je veux espérer quelques ventes en ces temps de disette, il faut penser autrement) ;
  2. j’ai suivi un super MOOC sur la littérature jeunesse dans lequel il est question du livre numérique ; ce dernier est proposé comme une vraie option de lecture jeunesse. En fait, j’ai facilement changé d’avis  😉 .

Concrètement convertir un format broché en e-book, ça ne coûte que du temps, quelques cheveux blancs ou quelques cheveux en moins après arrachage (ou les deux : blancs et en moins). 

Sur BOD, il faut copier / coller les textes, intégrer les images et parfois revoir “la mise en page” (guillemets car il n’y a pas vraiment de mise en page sur un e-book)  : eh oui, fini l’illustration face à face ! Les images sur e-book ne peuvent être que dans le flow du texte (avant ou après).

Pour la couverture, j’ai gardé la même couverture que le format broché (logique).

Un peu fastidieux pour la première mise en ligne, facile ensuite.

J’ai voulu tester la conversion sur Amazon : pas mal car il est possible de charger dans l’outil le texte + images en .docx. Et… l’intégration se fait automatiquement. Mais je suis restée fidèle à BOD, je n’ai donc fait que l’intégration Amazon puis j’ai passé mon chemin.

Ensuite, on vous demande de compléter les métadonnées (titre, résumé…) et de choisir votre tarif. Sur tout ce qui est pricing, je ne suis pas la meilleure.

Ma réflexion sur le tarif a été la suivante :

Le format broché de mes livres est à 7.50€. Selon moi, l’e-book qui ne propose pas la même expérience de lecture, ni le même confort de lecture (car disparition de l’éclat des couleurs des images) doit être significativement moins cher. Sur BOD, les créneaux des tarifs sont imposés : 0.99€, 1.49€, 1.99€, 2.49€… Bref, on a compris.

Je retiens le 2.49€, qui me semble raisonnable.

Petite pensée pour les parents confinés (dont je fais partie) et propose une offre de lancement à 0.99€.

Une fois la validation de BOD obtenue, les e-books sont très vite en ligne sur Fnac ou Amazon (avec toujours un temps d’avance pour Amazon).

Si besoin d’intervenir sur le fichier, la couverture, les métadonnées, c’est ultra simple, la mise à jour se fait sous 24 heures.

Petit “dommage”  😕  : j’aurais aimé que la notion d'”offre de lancement” apparaisse. Actuellement, seul le tarif remisé, soit 0.99€, figure.

Pour résumer, une fois que l’outil d’intégration est pris en main, la manipulation est facile, il faut juste avoir un peu de temps au calme devant soi. 

➡ à suivre : ce tarif remisé est-il pertinent ? Le tarif plein pot de 2.49€ le sera-t-il aussi ? Quels seront les impacts sur les ventes du format broché ?

 

Écriture : un.e coach littéraire ?

Une fois l’écriture de mes histoires terminée, j’ai senti que j’avais besoin d’être “challengée” par une personne extérieure. Les “c’est sympa”, “j’aime bien”… de mes amis me réconfortaient mais ne me faisaient pas franchement progresser.

La solution pour parfaire l’écriture de mes histoires : faire appel à une personne extérieure qui sera sans doute bienveillante et qui pourra pointer du doigt les faiblesses du texte.

J’ai farfouillé sur le net et ai trouvé plein de sites, plein de gens, plein de formules tarifaires aussi… J’ai fait confiance à mon intuition et ai contacté une coach littéraire / prof de yoga (une slasheuse  😉 )originaire de ma région natale, les Yvelines.

Très vite, j’ai eu sa réponse ; très vite, nous avons commencé un atelier par Skype et très vite, mes textes et mon regard sur mon travail d’écriture ont changé.

Pour réécrire mes 7 histoires ( dont 5 sont aujourd’hui auto-publiées), nous avons planifié 8 ateliers de travail (tête-à-tête via Skype). Chaque atelier durait entre 1h30 et 2h.

Grâce à notre travail commun :

  1. j’ai revu mes dialogues, parfois un peu plats ;
  2. j’ai découvert et appliqué le “show, don’t tell” ;
  3. j’ai donné une psychologie plus structurée à mes personnages ;
  4. j’ai construit un fil rouge entre toutes les histoires ;
  5. j’ai supprimé des verbes introducteurs de parole, des passages que j’aimaient bien mais qui n’apportaient rien, des mots superflus qui ne plaisaient qu’à moi ;
  6. j’ai surtout gagné en confiance et en courage.

Le résultat final n’est certes pas parfait (il y a toujours à redire) mais, j’en suis contente (et fière  😉  ) et j’ai vu évoluer le texte de manière dynamique simplement en faisant quelques petits réglages, sans modifier le sens de l’histoire. Ce retravail, je l’ai fait avec autant de plaisir que l’écriture de la première version. Et surtout, j’ai appris plein de trucs & astuces d’écrivain !

J’ai eu la chance de faire une vraie rencontre, avec une coach littéraire mais aussi avec une femme empathique, bienveillante et douce. Je crois que sans son avis et ses encouragements, je n’aurais pas eu le cran d’aller au bout de l’auto-publication.

En résumé, quelques ateliers, du temps (et un budget aussi) mais au final, des textes plus propres, sans éléments “polluants”, des mots plus justes, des personnages plus vivants. Le jeu en vaut la chandelle !

Il a été très important pour moi de sortir mes textes de la sphère ultra confidentielle des amis et de la famille. Faire appel à une tierce personne a été une première étape de diffusion (être capable de diffuser, de montrer…)

Pour mes récentes écritures, ne sachant pas encore comment je souhaite les faire vivre, je n’ai pas recontacté cette coach littéraire mais dès que je tiens un projet solide qui me fait vibrer, je fonce la contacter.

Avez-vous déjà travaillé avec un.e coach littéraire ? Ou bien, préférez-vous être libre de bout en bout sur votre création ?